Les chroniques d'Adelian

Vivez ici vos grandes aventures RP.

Les chroniques d'Adelian

Messagede Alael le 11 Mar 2008, 19:36

Alael était à présent encerclé par les monstres. Son amie était adossée contre lui, toute tremblante. L’aventure ne pouvait pas s’arrêter là, pas maintenant, si près du but. Les monstres se rapprochaient. Soudain, une créature verte se rua sur eux, c’était la fin.
Alael se réveilla en sursaut. L’obscurité régnait dans la pièce et la sueur dégoulinait sur son visage pâle.
- Encore un mauvais rêve, marmonna-t-il.
En effet, cela faisait quelques jours qu’il rêvait de choses étranges. Il se retrouvait dans un monde où vivaient des créatures monstrueuses qu’il essayait d’exterminer. Le garçon, épuisé par ce qui venait de lui arriver – même s’il n’avait pas bougé de son lit – se rendormit aussitôt.

Le lendemain, Alael était d’une humeur maussade. La journée s’annonçait longue et ennuyante. Depuis une semaine, Alael était en vacances, et passait ses journées à lire ou à rêver. Ses parents avaient disparu un jour d’été, il y a environ un an, sans laisser de traces, et nul ne savait ce qu’il leur était arrivé. A présent, il était dans un orphelinat, et se sentait abandonné, trahit par ses parents.
Luuna, une de ses amies, entra dans la pièce.
- Alael, tu es prêt, lui demanda-t-elle.
- Ben pourquoi, lui répondit-il niaisement, on n’est pas pressés !
- Tu m’avais promit que tu n’oublierais pas cette fois-ci !
- Ah zut ! Je suis vraiment désolé, j’avais complètement oublié ta sortie à la plage !
Mais Luuna ne comptait pas le laisser se défiler encore une fois. Elle prit un sac, y déposa quelques affaires, et l’entraina par la main. Ils quittèrent l’orphelinat et prirent ensemble la direction de la plage.

- Enfin, nous sommes arrivés, s’exclama Alael.
Ils déposèrent leurs affaires sur le sable, tiédit par le soleil brûlant. Ils se mirent tous deux en maillot de bain. Ils échangèrent un regard complice et s’élancèrent en direction de la mer. L’eau était fraîche, mais suffisamment bonne pour que nos deux amis y restent.
Une heure plus tard, la fatigue commençait à monter en eux. Alael, épuisé, commença à rebrousser chemin. Soudain, le ciel s’assombrit le soleil se masqua pour laisser place à d’horribles nuages noirs. Seulement une poignée de seconde après, la mer s’agita et les vagues apparurent dans cette eau si calme à l’instant. Alael et Luuna nagèrent de plus belle pour arriver sur le rivage, mais tout à coup, une immense vague les submergea. Alael ressortit "illico presto" pour respirer. Il se retourna et un vent de panique l’accapara : où était Luuna ? Il criait son prénom partout et la mer l’éloignait du rivage. Il vit au loin un bras sortir de l’eau, entre deux vagues, et sut que c’était elle. Il se précipita pour aller la sauver, mais la puissance de la mer déchainée l’en empêchait. Se sentant impuissant, il fut prit d’une grande colère tel que sans le voir, un immense colosse d’eau était sortit de l’océan. Il les empoigna tous deux fermement et les déposa sur le rivage.


Au même moment, dans un pièce éclairée par la lumière d’une simple bougie.
- Monsieur le directeur ! Monsieur le directeur, vociféra une femme étrange.
- Qui me dérange encore, répondit Ferand.
- Nous en avons trouvés un autre !
- En êtes vous sur ? Est-ce possible ?
- Je suis formel !
- Dans ce cas là, réunissez les professeurs dans cinq minutes au bureau !
La joie et l’excitation du directeur d’Adelian, une école de magie situé sur un autre monde, dans un autre univers inconnu alors à celui d’Alael. Cinq minutes après, tous les professeurs de l’école de magie étaient réunis.
- Je vous réunis, très chers collègues, car l’heure est aux réjouissances, clama Ferand, car nous avons trouvez un nouvel élève !
- Et bien, certes nous sommes très heureux, déclara Alcarid, mais en quoi devrions-nous nous réjouir ?
- Des élèves de cette espèce ne nous sont parvenues qu’il y a très longtemps, et ils n’étaient pas si mauvais que cela, répondit le directeur.
Un autre professeur demanda d’où venait le futur élève et Ferand lui dit que c’était un terrien de la galaxie Lactée. Le directeur demanda alors à Payo Hagarand, le professeur de magie offensive, d’aller sur la planète Terre et de ramener le "prodige". Payo acquiesça et requit auprès du directeur d’amener un de ses élèves qu’il estimait méritant. Ferand ayant donné son accord, le professeur de magie offensive repartit.
Dernière édition par Alael le 25 Mar 2008, 19:45, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Alael
Woopi
 
Messages: 8
Inscription: 08 Mar 2008, 17:37
Localisation: En Démonstrisation à Adelian ...

Re: Les chroniques d'Adelian

Messagede Evangelina le 25 Mar 2008, 11:16

Evangelina avait eu quelques soucis avec ses propres pouvoirs et avait failli bruler tout le dortoir. Son ami Ennemi lui avait conseillé d'aller voir le directeur de l'académie pour avoir de plus amples explications. Le directeur lui même s'était comme par enchantement trouvé dans le dortoir et avait conseillé à la jeune fille de dormir mais cette dernière ne pouvait pas fermer les yeux. Elle décida alors d'aller en parler avec le Directeur mais quand elle arriva au tournant menant au bureau directorial, elle fut surprise de voir tous les professeurs entrer dans le bureau.
Intriguée - Evangelina a toujours été une bien curieuse personne - elle s'approcha de la porte en douceur et entendit le directeur dire:

"- Je vous réunis, très chers collègues, car l’heure est aux réjouissances. Nous avons trouvez un nouvel élève !"

Evangelina se demanda de qui il s'agissait?

- Et bien, certes nous sommes très heureux, mais en quoi devrions-nous nous réjouir ? dit une voix qu'elle put attribuer sans faute à Alcarid.

- Des élèves de cette espèce ne nous sont parvenues qu’il y a très longtemps, et ils n’étaient pas si mauvais que cela, répondit le directeur.

De cette espèce, pensa la jeune fille. Elle ne put en entendre plus car les voix se firent murmurantes et elle quitta le couloir grandement intriguée.
d'après ce qu'elle avait compris un élève d'une grande puissance allait être ramené ici. Mais de qui s'agissait-il?

Un sentiment confus au fond d'elle lui disait que cette personne aurait besoin d'elle et qu'elle même aura besoin de cet élève. C'était la même sensation indéfinie qu'elle avait eu face à Philouz lorsqu'elle a affirmé qu'il était exceptionnel.

Non, Mes pouvoirs sont juste en crise après le feu de tout à l'heure. Rien ne me dit que cet élève pourrait m'aider, Non Absolument rien.
ce don me fatigue et je voudrais juste être ailleurs
, se dit elle en rejoignant le dortoir.
Elle espérait que toutes le filles s'étaient endormies et que plus personne ne mentionnera l'incendie de ce soir. Mais elle savait que cet épisode ne sera pas facile à oublier.
Dernière édition par Evangelina le 26 Mar 2008, 16:25, édité 1 fois.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: Les chroniques d'Adelian

Messagede Alael le 25 Mar 2008, 19:44

Au petit matin, Evangelina était encore légèrement confuse par l'aventure qui venait de lui arriver la veille, mais l'essentiel était oublié. Elle était toute angoissée, car ce matin avait lieu son premier cour, et il s'annonçait important pour la jeune fille. En effet, le cour était de taille car il s'agissait de la magie offensive, domaine où Evangelina était perdue, avec toutes les mésaventures qu'elle avait causée par son manque de compétence. Elle s'assit sur une chaise plutôt rustique et déposa ses affaires sur la table. Dans la salle étaient présents de nombreux nouveaux élèves qui allaient tout comme elle participer à leur premier cour. Maintenant que tout le monde était assis, plus un bruit ne retentissait dans la salle sinistre . Un gros nœud était se nouait dans la gorge de chaque élève. C'est le moment que choisit le professeur Hagarand pour faire éruption dans la salle. Il était grand, ses cheveux d'un turquoise intense resplendissaient dans la pièce si sombre. Il déballa ses nombreux parchemins sur la table et commença à nous parler.

- Tout d'abord je voudrai à tous vous souhaiter la bienvenue dans notre sublime académie qu'est Adelian. Ensuite, la séance d'aujourd'hui sera très importante pour vous, mais aussi pour un autre élève. En effet, la personne que j'aurai juger la meilleur d'entre vous m'accompagnera pour une mission de la plus haute importance.

Des murmures s'élevèrent alors de la salle de classe. Que pouvait être cette mission? Qui serait l'heureux élu? Tant de questions sans réponses qui retentissaient dans la tête d'Evangelina. La séance débutta. Durant la matinée, le professeur Hagarand demanda aux académiciens d'effectuer de nombreux sorts, mais il leurs enseigna aussi les secrets de la magie. Evangelina se sentait larguée face aux autres élèves qui paressaient si confiants. Le désespoir grimpait en elle. A la fin de la matinée, le cour touchait à sa fin. Le professeur rassembla tout ses élèves et leur déclara:

- Je suis fier de ce que vous avez accompli durant ce premier cour de magie offensive et certains de vous ont par ailleurs un avenir très prometteur, dans la magie en tout cas. Je n'ai cependant pas réussi à déterminer la personne qui m'accompagnera la mission périlleuse qui ma été chargé d'accomplir. C'est pour cela que je préfère réfléchir encore un peu sur celui d'entre vous qui viendra avec moi.

Evangelina sortit alors de la salle. Pour elle, tout était perdu. Elle avait été pitoyable aux épreuves de la matinée et alla s'effondrer dans sa chambre, décidant de ne pas manger ce midi. A présent, toute l'école devait déjeuner paisiblement au réfectoire quand une personne se présenta au seuil de la porte. C'était Payo, le professeur de magie offensive. Evangelina ne bougea pas, coupant presque sa respiration. Le professeur lui dit alors:

- Evangelina, je voulais te voir pour te parler du cour de ce matin.
- Je sais, coupa-t-elle Hagarand, j'ai été vraiment nul.
- C'est le moins que l'on puisse dire, rigola le professeur, mais j'ai cependant discerner en toi quelque chose qui me serait utile pour ma tâche, quelque chose que je ne sais expliquer mais qui pourtant me pousse à agir ainsi.

Evangelina ne sachant quoi répondre, esquissa un léger sourire, montrant la clarté et la générosité de son visage. Elle rougit, et Payo prit cela comme une réponse. Il lui répliqua qu'ils partiraient dans le début d'après-midi et conseilla à Evengelina d'aller rejoindre ses camarades pour manger.
Avatar de l’utilisateur
Alael
Woopi
 
Messages: 8
Inscription: 08 Mar 2008, 17:37
Localisation: En Démonstrisation à Adelian ...

Re: Les chroniques d'Adelian

Messagede Evangelina le 26 Mar 2008, 12:06

Pour le première fois de sa vie, elle se sentit fière d'elle même. Evangelina toute heureuse sentit que tout pouvait devenir mieux. La mission, bah ce n'est pas important, le plus important est cette marque de confiande que le professeur Hagarand lui avait manifesté.

Elle a oublié l'incendie d'hier, les bêtises de ce matin. Elle se leva d'un coup de son lit et alla se laver le visage. Puis elle pris le couloir pour rejoindre ses camarades à la grande salle et pour manger un peu avant les entrainements combatifs de cet après midi.

Son pouvoir chantait en elle, dansait comme une flamme qui s'entortillait. cela ne lui est jamais arrivée de se sentir si confiante et si puissante. Elle sourit à ses camarades Sendards mais vit que les filles avaient encore du mal à digérer l'incident de la veille. Qu'à cela ne tienne ses camarades masculins sont plutôt gentils à son égard. Il semblerait que Ennemi y soit pour quelques choses. Ils semblent plutôt fascinés par la puissance du feu qu'elle a allumé que craintifs de la voir causé une deuxième catastrophe.

Les entrainements combatifs débutèrent sous le contrôle d'Alcarid, renfrogné et grincheux, et du professeur Hagarand qui tenait à se faire une plus ample idée sur ses élèves. Il avait, semble t-il, décidé que ce serait un élève de première année qui l'accompagnerait plutôt qu'un étudiant de niveau supérieur.

Evangelina, rassurée par la présence du professeur, put gérer mieux ses capacités. Elle dégomma le premier rat qu'elle avait en face d'elle en deux attaques - le rat était tout de même assez faible, idéal pour un débutant - sans subir de dégâts. elle préféra faire appel à des sorts élémentaires qui ne consommaient pas beaucoup en terme de mana pour s'attaquer aux monstres quitte à devoir par la suite se défendre vaillamment.

Le sourire dont le professeur encourageait les élèves lui redonna de l'assurance et elle put même - Oh Miracle - exécuter convenablement un sort de soin.

Au fil des combats, elle se rapprochait de plus en plus de la position du professeur et d'Alcarid sans s'en apercevoir et elle entendit Alcarid marmonner:

- c'est la petite rouquine que vous aviez choisi, professeur.

- Oui, en effet, Alcarid, c'est evangelina qui va m'accompagner.

- Elle ne semble pas particulièrement douée, vous savez.

- Elle a une grande puissance en elle, c'est elle qui a brûlé le dortoir hier soir.

- Cette minuscule fille est la cause des tous ces dégâts.

- eh oui.

- tout de même, ce n'est pas une raison.

- Néanmoins, mon choix s'est porté sur elle, et le directeur m'approuve. Il dit qu'elle est destinée à accomplir de grandes choses, faut juste qu'on lui laisse le temps. Et puis, il semble qu'elle possède un don particulier.

- Un don particulier, c'est quoi?

- C'est..... chut, elle s'est approchée.

- L'entrainement est fini, jeunes sorciers. Ramassez moi tous ces cadavres et partez vous laver avant le repas du soir.


Evangelina s'exécute comme les autres élèves et s'en va en leur compagnie. Mais elle reste pensive, pourquoi tout le monde s'accorde à dire qu'elle pourrait être un bonne sorcière alors qu'elle a du mal à exécuter des sorts élémentaires. S'agit il d'un blocage. Mais bon, elle laisse ça de côté car elle vient de se rendre compte qu'elle a faim, très faim même, l'usage de la magie l'avait fortement ébranlée.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: Les chroniques d'Adelian

Messagede Alael le 26 Mar 2008, 17:03

Malheureusement, pas le temps pour Evangelina de s'attarder à quelques repos ni de manger un peu. Hagarand vint la rejoindre pour aller accomplir la mission au plus vite. En effet, celle-ci était très urgente et Evangelina n'avait pas le temps de rêvasser. Le professeur de magie lui demanda de rassembler quelques affaires, mais si tout se passait bien, ils pourraient être rentrés ce soir, et ainsi pouvoir dîner tranquillement avec les autres élèves.

- Rejoint moi dans 5 minutes dans mon bureau, lui demanda Payo.

Evangelina partit en trombe sans même se retourner, elle n'était pas du tout prête. Finalement, exactement 6 minutes plus tard, elle était dans le bureau du grand professeur au cheveux turquoise.

- Juste à temps jeu demoiselle, lui lança-t-il. Un peu plus et j'allai partir sans toi. Bon, j'espère que tu as déjà fait une transplantation interstellaire, car sa va secouer pendant le trajet, lui dit-il en rigolant.
- Euhhh, hésita la jeune Sendard, ..., c'est à dire que non, finit-elle enfin par répliquer.
- Très bien, n'ai pas peur, accroche toi bien a ma main, ferme les yeux, lui conseilla-t-il. Surtout ne me lâche pas et ne t'inquiète pas si tu sens que ta tête va exploser.

Mais Evangelina n'était pas du tout rassurée. Elle allait vivre pour la première fois une expérience que même ses parents n'avaient jamais tentés. Il était d'ailleurs formellement interdit aux sorciers, même confirmés, de faire un voyage dans une autre galaxie. A peine avait-t-elle eu ces pensées qu'elle entendit Hagarand marmonner quelques formules. Elle sentit soudain son cœur chavirer, sa tête gonfler et son cerveau rétrécir. Un sentiment qu'elle ne pouvait décrire s'empara d'elle. Evangelina s'évanouit. Quelques secondes après, elle était étendu sur le sable chaud et reprenait petit à petit ses connaissances. Le soleil brulant frappait sa figure.

- Tout va bien, lui demanda une voie familière. je suis désolé mais c'était le moyen le plus rapide. Je ne pensai pas que cela allait te faire un tel choc.

Evangelina ne sentant pas très bien, ils prirent tous deux quelques minutes pour qu'elle regagne un peu de mana qu'elle avait perdu. La mer scintillait sous le soleil radieux. La Sendard avait à présent emmagasiné assez d'énergie pour repartir. Au loin se dressait un château gigantesque, et c'est apparemment ici que nos deux aventuriers devaient se rendre. Durant la traversée de la forêt, ils croisèrent de nombreux enfants qui les dévisagèrent aussitôt les avoir aperçu. Les portes de la demeure se dressaient enfin devant eux. Sur une tablette métallique étaient inscrits "Orphelinat du Bonheur". Evangelina trouvait un peu curieux que l'on puisse être heureux dans un orphelinat mais ne fit pas par de cette remarque. Autre chose la préoccupait. En effet, une grosse dame s'avançait vers eux.

- C'est pour quoi, vociféra-t-elle.
- Nous désirerions rendre visite à un de vos pensionnaire, qui est, j'ai entendu dire, très mal en point, clama Payo. C'est le ministère de la santé qui m'envoie.

En réalité, Hagarand venait d'inventer toute cette histoire, il ne savait d'ailleurs pas ce qu'était le ministère de la santé. il avait juste prit le temps d'étudier un peu la civilisation terrienne avant de se rendre sur la planète. C'est pour cette raison que l'employer de l'orphelinat hésita à les faire rentrer. Elle finit par grincer:

- En effet nous avons retrouvés deux de nos élèves sans connaissance sur la plage. La fille s'est réveillée depuis mais le garçon est toujours dans le coma. Je me demande comment l'information vous est arrivée si vite, glissa-telle en fin de phrase.
- Et bien, ..., Hagarand hésita.
- Nous sommes au courant de tout ce qui ce passe concernant la santé, rattrapa Evangelina comme elle pu.

La grosse femme les laissa finalement rentrer dans le bâtiment et ils arrivèrent devant l'infirmerie. Le professeur de magie offensive pria l'infirmière de partir. Cette dernière s'exécuta sans trop grincer. Ils étaient à présent dans la pièce et le garçon s'étendait sur un lit. Il paraissait vraiment épuisé, comme Evangelina quand elle n'avait plus de mana. Payo Hagarand s'approcha de lui et l'examina. De temps en temps il relevait la tête, la replongeant presque aussitôt sur l'enfant étendu. Evangelina observait Alael avec attention. Elle le trouvait charmant, ses beaux yeux reflétant la faible lumière de l'ampoule. Soudain, le jeune homme se releva. Payo avait réussit à le guérir. Alael était maintenant inquiété, ne sachant qui étaient les personnes qui l'entourait.

- Qui êtes vous, dit-il alors d'une voie timide.
- Pas le temps de t'expliquer, répondit Hagarand. Vite, l'infirmière arrive.

Evangelina et Alael n'avaient pas remarqués que tout en parlant, Payo leur avait sévit la main. Les même sensations indescriptibles qu'Evangelina avait éprouvée quelques heures avant se firent ressentir chez les deux adolescents. Le mal de tête incessant se stoppa, et leurs yeux se fermèrent peu à peu. Le professeur était debout, au milieu de son bureau. Les deux jeunes élèves étaient étendus autour de lui.
Avatar de l’utilisateur
Alael
Woopi
 
Messages: 8
Inscription: 08 Mar 2008, 17:37
Localisation: En Démonstrisation à Adelian ...

Re: Les chroniques d'Adelian

Messagede Evangelina le 27 Mar 2008, 12:14

Elle venait à peine de comprendre les intentions de Payo qu'elle se retrouva encore une fois couchée sur le sol. Encore une transplantation interstellaire! ça fait horriblement mal ce machin là!

Elle se releva et constata sans surprise qu'elle était dans le bureau du professeur Hagarand. Le jeune homme était également étendu par terre, il avait beaucoup plus du mal à récupérer qu'elle vu qu'il ne s'était même pas préparé à la transplantation.

Elle se retourna vers le professeur et lui demanda:

- Monsieur, Qui est ce jeune homme?

- Tu le seras plus tard, mon enfant, pour le moment aides moi à l'emmener à l'infirmerie. Il parait très mal au point.

- D'accord.

Elle se tut et exécuta un sort d'air qui transporta le brancard que Payo avait fait apparaitre et dans lequel il avait déposé le jeune homme toujours inconscient vers l'infirmerie. Elle remarqua que même le professeur semblait épuisé, comme vidé de son mana.

- Lorsqu'il sera à l'infirmerie, je voudrais que tu reste à son chevet, comme ça il se sentira rassuré à son réveil.

Rassuré, comment pouvait il l'être? pensa Evangelina.
Elle s'imagina être à sa place de ce jeune homme, enlevée par magie de l'endroit où elle vivait et se retrouvant dans un endroit aussi mystérieux qu'Adelian. Non elle ne pourrait pas être rassurée par la vue d'une frimousse rousse qui la veillerait.

- je comprends ce que tu penses mais ne t'inquiète pas pour lui. Il est mieux ici qu'à cet orphelinat. Et puis tu sais toi ce que signifie d'être seul et abandonné alors je compte sur toi.

- Professeur, pourquoi m'aviez vous emmené? en fin de compte je n'étais d'aucune utilité là bas.

- Au contraire. Il est toujours prudent d'allumer une torche lorsqu'on se retrouve dans un endroit inconnu. Et toi tu étais ma lumière pendant tout ce voyage. En plus c'est en puisant un peu de force dans ta puissance magique que j'ai pu nous transplanter tous ici.


- Si je comprends bien j'étais une sorte de réserve magique pour vous!!

- Oui, mais ce n'est pas que cela. D'abord, il ne faut jamais partir seul....


"Mmmm, les explications du professeur étaient nébuleuses, peut être ne voulait il pas lui dire qu'elle n'a absolument servi à rien."

-..... Ensuite, ce garçon avait une amie là bas dans son monde, une fille qui te ressemble beaucoup. Il se sentira rassuré en étant à tes côtés.

C'est moi qui ne suis pas du tout rassurée, pensa t-elle.

-Voilà, merci de ton aide Evangelina.

Elle se retrouva seul avec le jeune homme. Elle le borda comme une mère puis s'assit sur la chaise à côté de lui à veiller sur lui jusqu'à ce qu'il se réveille. Sa soeur Youmi est venue la voir et lui a apporté son diner, elle est restée un peu auprès d'eux puis elle est dormir.

La fatigue commença à s'emparer d'Evangelina, ce jeune semblait ne pas vouloir se réveiller. Elle a fermé les yeux, se les a frotté pour lutter contre le sommeil, Puis................................................. le néant...
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe


Retourner vers Les aventures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
./cache/ is NOT writable.