La quête du dragon

Vivez ici vos grandes aventures RP.

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 25 Mar 2008, 11:55

J'ai du mal à trouver le sommeil. Je me lève et décide d'aller voir le directeur.

Lorsque je suis entrée tout à l'heure dans le dortoir à la lumière d'une bougie vacillante, j'ai cru voir que mes camarades n'étaient pas encore endormies. J'ai cru entendre leurs chuchotements inquiets en me voyant approcher. Les larmes me piquent les yeux mais je vois Cornylia qui vient à ma rencontre. Elle me prend par la main et m'emmène vers le lit qui se trouve juste à côté du sien. Un lit duquel elle a du chasser une personne pour pouvoir me l'offrir. Elle a toujours été comme ça, elle arrivait toujours à obtenir ce qu'elle voulait en taquinant la personne qui le lui refuse.
Elle me borde comme le faisait maman et me souhaite bonne nuit.

Je me retourne encore dans mon lit, j'hésite réellement à aller déranger le directeur en cette heure mais rien à faire j'ai peur, peur de moi.
Je me lève, me passe de l'eau sur le visage et pars en direction du bureau directorial.

Lorsque j'y suis arrivée, je suis tombée sur une réunion entre les professeurs qui m'a paru d'un caractère extraordinaire. Je reviens sur mes pas en méditant ce que j'ai entendu dire. Puis je me dirige vers le jardin en pensant que marcher m'aidera à me calmer et à retrouver le sommeil.

Le soleil se lève et ses rayons réconfortants viennent me réchauffer. Je n'ai pas quitté le petit coin de verdure dans lequel je m'étais blottie à l'abri des regards et des monstres. J'ai passé la nuit dans le jardin à regarder les étoiles et je suis totalement frigorifiée. Je me réchauffe un peu au soleil, lui tourne le dos et me lève pour rentrer dans l'école et me préparer pour ma première journée de cours.

lorsque j'arrive au dortoir, mes camarades commencent à peine à se lever. Je me dépêche de me préparer et de partir avant de croiser leurs regards inquiets et je cours vers la grande salle où le petit déjeuner est servi. je mange du bout des lèvres mais lorsque je lève les yeux je croise le visage souriant d'Ennemi. C'est comme si ce qui s'était passé hier n'avait eu aucun effet sur lui. Il me sourit et me dit:

-Bonjour, Bien dormi?
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Ennemi le 29 Mar 2008, 13:53

Sur le chemin de l'infirmerie le professeur Elia s'adressa à moi:
-Je vois que tu as fais des progrès remarquables, tu as une capacité d'adaptation et de réaction hors du commun pour avoir réussi à lancer ce sort d'absorption à temps...tu as eu une autre vision?

Je hocha la tête pour acquiescer sa supposition. Elle reprit d'un air plus grave en voyant un bleu sur mon visage:

-Tu ne les maitrisent toujours pas? Ce bleu sur ton visage, tu t'es évanoui?


-oui, celle-ci était beaucoup trop intense, c'était un cas d'urgence... sinon je les maitrisent beaucoup mieux.


Arrivé à l'infirmerie Elia lança plusieurs sort de guérison...sans succès, les brulures n'étaient pas ordinaires.
-Il semblerait que le baume de ton amie serve.

Elle m'en appliqua ce qui me soulagea immédiatement puis me banda les mains, il me faudra revenir tant que je ne serais pas totalement soigné. Retournant aux dortoirs, je croisa notre directeur qui me dit:

-J'espère que tu n'as pas peur d'elle à cause de cette mésaventure, elle aura besoin de ton soutien, beaucoup ne seront pas tendre avec elle et la repousseront...

Avant même que je ne puisse lui répondre il partit...J'étais exténué il fallait que je dorme demain serait une longue journée...
Après une nuit de sommeil, je me dirigea vers la grande salle pour prendre le petit déjeuner, j'aperçus Evangelina et me dirigea vers elle.
- Bonjour, bien dormi?

Elle semblait étonnée que je m'adresse à elle, après un blanc elle me répondit:
-Pas vraiment...je n'ai réussis à trouver le sommeil.

-Ne t'inquiète pas, tu suivra des cours pour maitriser ton pouvoir, et si tu veux un conseille tout de suite je peux peut être t'aider...avant de dormir tu dois faire le vide dans ton esprit et te libérer des pensées que tu as eu pendant la journée. Tu verra le Pank Hoe est un bon professeur.


Un flash blanc m'étourdis...
-Plus facile à dire qu'à faire, mais merci j'essaier....

Les hostilités avaient commencé, Evangelina se reçu une tartine sur la tête, elle se retourna pour voir l'auteur mais tous baissèrent la tête, à peine rassise elle se reçu une deuxième tartine, elle se retourna à nouveau mais cette fois ci une grosse brute s'adressa à elle:
-On veut pas d'un balrog ici! Tu ferais mieux de partir!

-Je n'ai nullement besoin des conseilles d'un troll!

Cette réflexion l'avait piquer à vif, il saisit un pichet d'eau et le lança dans notre direction...

Un instant plus tard, avant qu'Evangelina ne prenne la parole...


- Baisse la tête.

-Quoi?

Le morceau de pain la toucha en pleine tête, elle se retourna, personne de suspect sinon tous....
"La flamme peut détruire. Maîtrisée, elle illumine."

Image
Avatar de l’utilisateur
Ennemi
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 316
Inscription: 29 Fév 2008, 04:30
Localisation: Angers

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 31 Mar 2008, 10:35

Je pars en courant vers la salle de bain, les larmes dans les yeux. Je ne le sens pas qui me suit, ce n'est que plus tard après m'être débarbouillée que je le retrouve devant la salle de bain des filles m'attendant un petit sourire sur le lèvres.

- Les autres ne m'aiment pas, déjà que je n'étais pas appréciée à mon arrivée, avec ce qui s'est passé hier je crois qu'ils me voient comme un monstre.

- N'y pense pas,
me dit il. Et puis le beurre c'est bon pour les cheveux.

- Quoi?


Je le vois qui rit, d'un rire intérieur qui fait briller ses yeux. Je ne peux pas m'empêcher de rire. Je le vois qui se tient les côtes et j'ai de plus en plus mal à m'arrêter de rire. Attiré par notre hilarité, Akiko qui passait par là pour se rendre à son premier cours s'arrête et nous interroge du regard.

Ennemi relève la tête, ce rire a évacué nos tensions et me dit, alors que j'essuie une dernière larme due à mon hilarité:
- Evangelina, je te présente mon jeune frère Akiko.

- Enchantée de te connaitre Akiko.

- R.........Ravi.........


Une pointe de peur passe dans son regard, du coup je comprends qu'il a dû entendre parler de ce qui s'est passé hier. Il se tourne vers son frère et lui chuchote:
- Ce n'est pas la jeune fille, tu sais...... la pyromane d'hier soir....

- Oh oui, Pourquoi?

- Elle parait si .......

- Bizarre,
Tranche ma voix d'une manière coupante. ou plutôt dangereuse.

- Non je ne voulais pas dire cela.

- Je te comprends, tu sais, moi même je suis effrayée,
lui répondis je. Mais Farand Veut que je reste pour maitriser ce pouvoir et puis j'ai pas tellement le choix.

- Je suis désolé.

- Ne le sois pas; tu a exprimé tout haut ce que les autres pensent tout bas.


- Allez vous deux,
nous arrête Ennemi, Ce n'est pas le moment de nous chamailler. Akiko, je voudrais que tu considère Evangelina comme une amie. Et toi, Evangelina...

- Appelle moi Eva c'est plus court.

- Et toi, Eva, sache que tu pourras toujours compter sur moi. Akiko et moi savons ce que c'est d'être seul et abandonné.

Il est si gentil! je le prends par le bras et je glisse mon second bras dans celui de son frère et nous nous dirigeons tous les trois vers notre premier cours de magie défensive. Je me surprends à leur parler de ma vie avant Adelian.

- Et pourquoi ton village est il toujours couvert de neige, me demande Akiko.

Je soupire, et je lui raconte:

- D'après ce que m'a raconté la vieille dame, mon village étais comme tous les autres il y a de cela une vingtaine d'année. Personne ne connait l'histoirte réelle. Bref, on dit qu'après la guerre des sorciers, un mage noir est venu au village se venger de celui qui l'avait vaincu. Pour l'obliger à l'affronter, il menaça de couvrir le village d'une neige éternelle si ce dernier perdait. Mais le magicien parvint à arrêter le mage noir. Néanmoins, en poussant son dernier soupir, il maudit notre village qui depuis s'est transformé en une vrai boule de glace.

- Et le magicien n'a pas pu vaincre cette malédiction.

- Non, Personne ne sait comment arrêter cette malédiction. Après, tous les jeunes qui naquirent au village n'ont pas pu posséder et maitriser la magie du feu. Mes soeurs et même mes parents comme tous les gens du village n'arrivent pas à allumer la moindre flammèche.

- Et pourquoi n'étiez vous pas partis?


- Mes parents m'ont dit qu'ils sont partis peu après ma naissance pour nous permettre à mes sœurs et à moi de vivre dans un endroit plus gai. Mais, ma mère tomba malade et trois ans après en être partis nous revinrent à ce village glacé. Tous le gens du village sont comme enchainés à cet endroit. Ils ne peuvent pas en partir.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede akiko le 04 Avr 2008, 10:59

Après qu' Ennemi m'est présenté, elle nous attrapa tous les deux par un bras en prenant la direction de la salle de magie défensive. En chemin elle nous raconta ce qui se passait à son village, cela me fit penser au mien, mais cette façon de s'éteindre, peu à peu était pire... être impuissant, et regarder les choses sans rien pouvoir faire devrait être terriblement pénible. Voyant notre gène à son égard, elle se mit à rire et nous dire:

- Ne faites pas cette tête, vous n'y êtes pour rien. Et si on parlait un peu de vous deux maintenant ? D'où venez-vous ?

J'hésitais à répondre, questionnant mon frère du regard, mais il ne dit rien au moment de lui répondre quelq'un nous appela, c'était Elia, elle voulait voir Ennemi et nous demanda de dire aux autres élévès qu'elle aurait un peu de retard. Ennemi suivit le professeur à l'infirmerie tandis qu'Eva et moi reprenions la direction de la salle tout en discutant. En y repensant c'est la première fois que mon frère me présentait quelqu'un, il ne s'était jamais fait d'amis auparavant.

- Mon frère doit t'apprécier, c'est bien car il n'apprécie pas grand monde en général.

- Je ne sais pas, je pense qu'il essaie juste d'être gentil, après tout, c'est moi qui lui ai infligé ses brûlures.

- Ne t'en fais pas pour ça, il est gentil avec toi parce qu'il t'apprécie, que tu l'ais fait rire en est la preuve.

- Ah bon ? Il ne rit pas souvent ?

- Non, pas beaucoup, tu es la seconde personne qui a réussi à le faire rire depuis que... que nous...
Sentant mon malaise, elle me coupa :

- Ne t'inquiète pas, ne te force pas et puis vous aurez l'occasion de me le dire quand vous serez près.

Ennemi arriva accompagné par le professeur avec un peu de retard, puis le cours commença par des explications théoriques sur la plus simple des barrières magiques, "Le mur de Terre", elle nous appris la gestuelle ainsi que le contrôle de notre mana.

- Maitenant que vous avez les informations essentielles passons à la pratique, j'ai cru comprendre que certains savent lancer des polochons... Mettez vous en binômes : un lanceur, un défenseur.

Je me dirigea vers Ennemi lorsqu' Elia vit Evangelina seule, personne ne voulait faire équipe avec elle. Elia me demande de me mettre avec elle.

- Mais Ennemi fera équipe avec qui ?

- Avec personne, il est dispensé, pas de diffusion de mana tant qu'il n'est pas guéri et puis ton frère maîtrise déjà ce sort.
Dernière édition par akiko le 14 Avr 2008, 17:23, édité 1 fois.
Imageclan Anaë...,l'eau serra mon élément!!!Image SVP,taper lui dessus!!! Image
Avatar de l’utilisateur
akiko
Woopi
 
Messages: 14
Inscription: 18 Déc 2007, 11:46
Localisation: rennes

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 04 Avr 2008, 11:31

Je sens la gêne qui s'installe lorsque le professeur Elia nous demande d'aller deux pas deux. Bien sur, comme je m'en doutais déjà tout le monde évite de s'approcher de moi. Akiko a envie de travailler avec son frère c'est évident et n'est pas très partant de travailler avec quelqu'un d'autre. Quelque chose me dit qu'il a déjà eu des conflits avec d'autres élèves et que c'est pour cela qu'il a tendance à se rapprocher de son frère pour bénéficier de sa protection. Comme il a dû souffrir! me dit-je. Oh! encore une pensée qui me traverse l'esprit comme une évidence sans même que j'y ai réfléchi. Ce n'est pas la première fois que cela m'arrive. J'ai toujours pu ressentir ce que les gens devant moi ressentent comme si je lisais en eux comme dans un livre ouvert. Je sais que Cédric est la terreur qui traumatise Akiko sans même en avoir jamais entendu parler. Comme si quelqu'un m'a tout raconté.

- On commence...

- Hein! Quoi? Akiko tu vas travailler avec moi?

- Oui, Elia m'a demandé de me mettre avec toi, Tu ne l'as pas entendue?

- Euh, Non. J'étais un peu perdue dans mes pensées.

- C'est parce que personne ne voulait être avec toi?

- Oui, c'est cela, enfin ..... en partie seulement. Je voudrais te demander quelque chose?

- Oui, vas y.

- Est ce que Cédric t'as déjà fait du mal?

- Mais comment tu le sais?

- Je ne sais pas, Une intuition.

- Tu vois l'avenir comme..............


Il s'est tu. Qui voit l'avenir? Apparemment Akiko voulait me dire que son frère avait des visions mais il s'est tu parce que ce dernier le lui avait interdit.

- Non, je ne vois pas l'avenir, mais je peux déceler les pensées des gens et voir dans leurs souvenirs. Seulement ça m'arrive par à coups et je ne contrôle pas ce don.

- Ah! Tu ne vois rien dans mes souvenirs?
dit il d'un air soupçonneux.

- Non rien, j'ai juste senti que Cédric t'as déjà agressé. Mais par contre si je ne me trompe pas, tu as failli me révéler qu'Ennemi avait des visions, N'est-ce pas Akiko.

Je vois sa mine déconfite et pour le rassurer, je lui dit:

- Il semblerait que cela soit un secret, alors je ferais comme si j'ai rien su, D'accord?

Son visage s'éclaire, et nous reprenons nos positions. Akiko me lance un oreiller, son sort est bien exécuté et révèle une certaine maitrise que je n'ai pas vu. Par contre on ne peux pas dire la même chose de mon sort de défense et la conséquence est que je reçu l'oreiller en pleine figure ce qui semble amuser Akiko.

Savez vous quel est le meilleur remède contre la peur, la solitude, le doute, le froid. C'est de partir d'un bon éclat de rire et c'est ce que j'ai fait lorsque décoiffée j'ai émergé de la quantité énorme d'oreillers qu'Akiko m'a lancé après une dizaine de minutes du début de l'exercice.
Nous avons été secoués par le rire et toute la classe s'est arrêtée pour regarder cette fille qui n'ai pas arrivée à arrêter un seul oreiller des 6 que lui a lancé son camarade en une seule fois et qui décoiffée riait aux larmes.
Elia intervient et me dit en pouffant de rire devant ma tête hirsute:

- Je vois que tu es nulle en sort de défense.

- Oui, je le pense également, professeur.


Ma réponse a pour effet de provoquer encore plus l'hilarité d'Akiko et d'Ennemi qui se sont joint à nous.

- Nous allons inverser les positions et voir ce que tu peux faire en attaquant, me dit Elia en souriant. Au moins une qui reconnait qu'elle est n'est pas une experte et qui ne prends pas ses grands airs marmonne t-elle en secouant sa tête souriante.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede akiko le 07 Avr 2008, 13:39

C'était à moi de me défendre maintenant, j'avais appris comment lancer ce sort mais je ne l'avais jamais utilisé.

-Cette fois c'est toi qui va déguster, me dit Eva en brandissant un oreiller.

J'avais réussis à créer une barrière de terre!...mais trop tard je reçu l'oreiller en pleine figure...Au bout de quelques essais pas vraimment concluant, je scrutais la salle, très peu était ceux qui avais réussi à se protèger, je devais réussir!
Malgré ma bonne volonté, je n'avais pas été capable d'arrêter un seul oreiller.


-Ne soit pas déçu tu as réussi à créer un bouclier à chacune de mes attaques, me dit Eva en voyant ma tête dépitée.

-Oui je sais, mais....Mais mon frère a réussi du premier coup lui....


-Comment ça, il n'a même pas participé au cours? M'interrogea Eva.

-Il a réussi avant les dernières vacances.

-Vous étiez déjà ici l'an dernier? Pourquoi n'êtes vous pas en seconde année?

Oh non j'ai encore gaffé...vite il fallait que je trouve une excuse.

-Nous sommes arrivés en fin d'année, donc nous avons un peu pratiqué avant cette annnée. Intervint Ennemi.

Eva haussa les soucils, elle n'était pas satisfaite de cette réponse...
Imageclan Anaë...,l'eau serra mon élément!!!Image SVP,taper lui dessus!!! Image
Avatar de l’utilisateur
akiko
Woopi
 
Messages: 14
Inscription: 18 Déc 2007, 11:46
Localisation: rennes

Re: La quête du dragon

Messagede Ennemi le 11 Avr 2008, 11:02

-Notre ancien établissement n'avait pas les même période de vacances de celui.

Non convaincue, elle me posa une autre question:

-Mais pourquoi n'êtes vous pas rentrés chez vous?

Elle avait touché un point sensible....mais je n'étais pas prêt à lui dire, non.... je ne tenais pas à étaler ma vie, peut être lui raconterège cela plus tard, mais en attendant une fausse excuse sera suffisante.

-Nous nétions pas au courants des dates de rentrées et nous avons préféré venir directement.

Je sus qu'elle avait devinée mon mensonge....mais comment le pouvait elle? Lisait elle dans les pensées? Pour une raison complètement inconnue elle me sourit et dit:

-Daccord, je comprends mieux maintenant...

Avant qu'elle ne puisse continer sa phrase Elia intervint, Eva allait commencer à croire qu'elle le faisait exprès, c'était la deuxième fois qu'elle l'interrompait ce matin:

-Aller ouste vous aller être en retard pour votre prochain cours.
"La flamme peut détruire. Maîtrisée, elle illumine."

Image
Avatar de l’utilisateur
Ennemi
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 316
Inscription: 29 Fév 2008, 04:30
Localisation: Angers

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 11 Avr 2008, 14:51

j'ai deviné qu'il me mentait et il a senti que je le sais. Mais le plus important est que j'ai deviné qu'il ne pouvait pas encore me faire confiance et c'est pour ça que j'ai décidé de me taire. Après tout il a raison, même si je suis déçue pas le fait qu'il n'ai pas envie de me confier ses secrets. Je le prends par la main et je lui dit:

- Lorsque tu seras prêt à tout me raconter, je t'écouterais.
- Euh...
- Bon allons manger un morceau avant d'aller au cours d'Hagarand.

Akiko s'est détendu également en voyant que je n'insistais pas.

- J'ai pris quelques tartines au beurre, dit Akiko.

Je regarde Ennemi qui se tourne vers moi et nous pouffons de rire. Akiko nous observe médusé.

- Qu'est ce que vous avez à rire à chaque fois que je dis quelques choses?
- Dis, Akiko, hihihi..., réussis je à dire entre deux hoquets.
- Quoi?
- Les tartines..hihi... pfui...
, repris Ennemi.
- Qu'est ce qu'elles ont?
- C'est pour manger ou pour lancer?
- Ah!!!


Akiko vient de comprendre ce qui nous faisait rire.

- Tu sais Eva, me dit-il, j'admire beaucoup ta capacité à rire de tes malheurs.
- Tssst, C'est que je suis de bonne humeur depuis que j'ai quitté le village et que je me suis fait de nouveaux amis.

Nous nous installons au jardin dans un joli coin ombragé. Les feuilles de l'automne voltigent et viennent se lover sur ma robe. Nous croquons avec un appétit vorace les tartines. C'était bon de s'assoir sur le gazon et de partager notre gouter en pensant au cours suivant du professeur Hagarand. Bon si cela ne s'était pas produit............

Ennemi est devenu tout bizarre, il essaie de se relever puis chancèle. J'ai peur de voir son visage virer vers le gris comme si quelques chose l'étouffait. Akiko aussi a peur. Il se lève et fait s'assoir son frère par la force.

- Qu'a t-il?
- Rien, Va chercher Elia.
- OK, j'y vais...
- Non!
crie Ennemi.

Je reste pétrifiée, Akiko l'a pris dans ses bras et essaie de lui faire boire de l'eau.

- J'ai quelque chose à te dire, prononce Ennemi d'une voix rauque et désincarnée.
- Reste tranquille, je vais chercher Elia.
- Non reste ici, tu ne dois pas chercher la flamme Eva, c'est très dangereux.
- Mais de quoi tu parles?
- Je t'ai vu. Je t'ai vu devenir une partie de la flamme. Si tu y vas, tu ne reviendras jamais.

Quoi? De quelle flamme parle t-il?
- Ennemi, cesse de divaguer!

il ferme ses yeux, son visage reprends sa teinte naturelle. Il a l'air de dormir. Akiko lui lave le visage avec la gourde et moi je l'aide à s'allonger. Au bout de quelques minutes, il reprends conscience et sous nos regards apeurés comprends qu'il a eu une vision.

- Ce n'est rien...
- Eh vous trois.
crie un élève de loin.
- Quoi? répondis je.
- C'est l'heure du cours de Payo.

ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 12 Avr 2008, 13:40

Nous le suivons tout les trois et dès notre entrée Payo prends Ennemi à part et lui dit:

- Elia m'a parlé, tu vas rester tranquille et observer tes camarades.
- Bon, d'accord, je peux au moins rester auprès d'Akiko et d'Eva?
- Oh oui! installe toi où tu veux. ALLONS ALLONS, la leçon a commencé alors arrêtez de chuchoter.
Lance t-il à l'assemblée des élèves. Bon, nous allons commencer par un petit test.
- Un test? un test?


le mot a produit son effet. Tous les élèves sont figés et attentifs.

- Encore un truc que je vais rater, dis je tout bas à Ennemi.
- T'as pas drôle Eva, moi aussi j'ai le trac. me réponds Akiko.

- Alors le test est simple, il consiste à produire suffisamment d'air pour éteindre une bougie et une seule des cinq qui se trouvent sur ce chandelier.
- C'est un exercice de précision et de concentration et non de force
, commente Ennemi.
- Qui commence en premier?
- Moi!


Elle est sorti des rangs en soulevant ses longs chevaux argentés, se tourne vers moi et me jette un regard méprisant puis se mit en face du chandelier. Elle exécute un souffle d'air, sort mineur d'air qui trouble à peine les flammes mais parvient tout de même à éteindre la bougie située à l'extrême gauche.

- Tu as choisi cette bougie car tu risquais moins d'éteindre les autres, dit Payo.
- En effet, Professeur.
- C'est intelligent de ta part mais je voudrais que tu essaie d'éteindre la bougie centrale.
- Oh! mais elle est entourée des quatre autres?
- Oui! Alors essaie.


Elle tente à nouveau d'éteindre la bougie centrale mais son sort qu'elle a affaibli ne trouble même pas sa flamme.

- C'est bon, Un autre volontaire.
- Moi?


Je ne sais même pas ce qui m'a pris. Mais le vue de cette fille qui minaude, marche comme un reine de beauté et qui avait l'air de se moquer de moi a eu pour effet de m'exaspérer et je suis bien décidé à lui montrer ce que je valais.

- Vaut mieux pas que tu y ailles, me dit Akiko.

Je me lève, je sens le sang battre dans mes tempes. Je me mets en face du chandelier et j'entends Payo me dire:

- Concentre toi! concentre toi! tu peux le faire.
- Souffle d'air!

Une petite brise se lève, entoure le chandelier, fait virevolter les flammes des cinq bougies.

- Éteins toi! éteins toi! murmurais-je.

Les cinq flammes semblent mourir, Non j'ai raté mon coup.

- Ne me lâche pas! dis je en fermant les yeux.

La magie cesse et il n'y a plus que quatre bougies allumées. La bougie centrale est éteinte.

- J'ai réussis!!!
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Ennemi le 14 Avr 2008, 13:49

Éva venait de créer une légère brise, elle avait été très précise mais avait mal dosée la puissance...elle ne réussirait pas à éteindre une bougie....j'entendis un murmure dans un coin de ma tête: "Éteins toi! éteins toi!",à ce moment je sentis une vibration se diffuser en moi, l'instant d'après la bougie du milieu était éteinte, comme si elle avait obéis à Éva, elle se retourna vers nous avec un sourire flamboyant et s'exclama:

-J'ai réussis! j'ai réussis!
-Tu es trop forte! lui dit Akiko médusé.
-Tu as réussie à combiner précision et force c'est vraiment super! lui dis-je.
-C'est vraiment impressionnant, je ne pensais pas qu'un élèves y arrive du premier coup, cela fais bien longtemps que personne n'avais réussi. Cette année promet d'être riche en surprises! Aller un autre volontaire?

La performance d'Éva avait mit en confiance plusieurs autres élèves, qui tentèrent leur chance...sans succès, personne d'autre ne réussis à éteindre la bougie du milieu, du moins sans en éteindre d'autre, voir même toutes!
Ma tête était pleine de questions, pourquoi avais-je sentis la vibration du pouvoir d'Éva?
Éva avait réussi à éteindre la bougie, comme si elle lui avait demandé personnellement? était-ce en rapport à ma vision? Un lien c'était créer entre elle et moi, j'en étais certain! Il fallait que j'aille me renseigner, le plus tôt possible sera le mieux...je demanda à Payo de sortir pour aller à l'infirmerie, Elia lui avait parlé, je savais qu'il serait d'accord pour me laisser partir. Je ferma le porte, Éva fut la seule à s'apercevoir de mon départ...

Après avoir traversé près de la moitié de l'établissement, je réussis à trouver Elia, enfin c'est elle qui me trouva:

-Tu n'est pas à ton cours avec le professeur Payo?
- Je ne peux rien faire en cours; et puis j'ai à te parler.
-Te voilà bien sérieux...qui a t-il?
-j'ai eu une vision...


Je raconta à Elia ma vision, et lui fit part de se que j'ai ressentis lors du cours de Payo, mais Elia semblait préoccupée, quelque chose dans ce que je lui avais dit la dérangeait.

-Désolé Ennemi mais je ne peut rien de dire, ce sujet est au-delà de mes compétences.
-Tu ne peut vraiment rien me dire à ce sujet, tu en est certaine?
-Je te l'ai déjà dis, je ne sais rien à ce propos.
-Tu sais des choses, tu ne sais pas mentir...pourquoi ne veux tu rien me dire?


Elia commençait à s'impatienter:

-Ennemi ... tu devrais aller parler à Pank au sujet de ta vision et du rapport établie entre toi et Evangelina, il en connait un rayon sur le sujet.
-Mais le contenu de la vision?
-Désolé ...
-Je sais tu ne peux rien me dire.
-...aller il va être temps d'aller manger, va à la grande salle et puis tu ira parler à Pank après avoir diner.

Elle me mentait, et allait informer le directeur et Pank de ce qui venait de ce passer, il ne nous diront pas toute la vérité....
La grande salle était pleine, il n'y avait presque plus de place quand Akiko et Éva me rejoignirent.
"La flamme peut détruire. Maîtrisée, elle illumine."

Image
Avatar de l’utilisateur
Ennemi
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 316
Inscription: 29 Fév 2008, 04:30
Localisation: Angers

PrécédentSuivante

Retourner vers Les aventures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
./cache/ is NOT writable.