La quête du dragon

Vivez ici vos grandes aventures RP.

La quête du dragon

Messagede Evangelina le 22 Fév 2008, 16:10

Il gèle comme d'habitude, le soir de mon départ vers l'académie. Il gèle et aussi loin que je me souvienne, je n'arrive pas à me rappeler la dernière fois où j'ai vu mon village sans cette éternelle couche de neige blanche et scintillante. J'avais fini comme tous les enfants du village par détester cette neige éternelle qui nous empêcher souvent de jouer et de s'amuser.
Avant, il y a très longtemps, il y avait peu ou pas de neige dans mon village. Puis, j'ignore comment, j'avais à peine quatre ans à l'époque, la neige avait commencé à tomber en de lourds flocons et depuis mon village a été plongé dans l'hiver éternel.
Je secoue ma tête silencieusement et m'empresse de réunir mes dernières affaires. Ma mère se tenait sur le seuil de la porte, silencieuse à cause de mon si imminent départ. Je leve la tête vers elle et je rencontre ses prunelles bleues comme l'océan. Elle frissonne un moment puis vient vers moi et sa main caresse mes mèches sauvages d'une couleur si inhabituelle dans mon village où les personnes étaient d'une blondeur d'or. Elle recoiffe ma tignasse d'une couleur violette zébrée par des mèches roses et dépose un petit bisou sur ma joue. Je sais bien qu'elle est inquiète pour moi malgré le fait que mes deux sœurs ainées m'aient précédées à Adelian. J'avais toujours été une enfant timide et fragile et ma mère a du mal à me voir partir également vers un monde de magie, moi qui parait n'avoir aucun don spécial. A part....
Dernière édition par Evangelina le 29 Fév 2008, 09:21, édité 3 fois.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 25 Fév 2008, 09:57

Sur la route, un soleil blanc sans chaleur fait une timide apparition. C'est la dernière image que j'emporterai de mon village. Plus loin, la neige a cédé la place à des forêts d'une belle couleur aubrun où les feuilles voltigeent libres comme l'air. Je me débarrasse des nombreux habits dont je m'étais affublée et garde une légère tunique de couleur bleue.
L'académie montre ces tours vertigineuses après un long chemin que j'ai passé à dormir, lire et rêvasser. Je me sens gagnée par une grande excitation et je descends en coup de vent. Je remercie Ryan, qui m'a conduit jusqu'ici, emporte toutes mes affaires en pestant contre la lourdeur incroyable de mes malles puis me dirige d'un pas décidé vers l'académie. Et là, aaaaaaaaah! bing!! Je me prends le pied dans une latte de bois devant la grande porte. J'ai failli tomber de tout mon long et recevoir cette grande malle sur me tête si je ne m'étais pas accroché aux habits d'un jeune homme devant moi. Il se retourne, me sourit et me tends la main. Je marmonne quelques mots d'excuses en rougissant comme une tomate puis je lève les yeux vers lui. Une flamme mystérieuse danse au fond de ses prunelles. Les mots précèdent mes pensées et je m'entends lui déclarer d'un ton solonnel :

- Vous devez être quelqu'un d'exceptionnel. (PS: se reférer au journal de philouz section RP)
Dernière édition par Evangelina le 29 Fév 2008, 09:24, édité 1 fois.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede PhilouZ le 25 Fév 2008, 15:38

Le vent souffle dans ses longs cheveux rose tandis que la fraicheur rosi ses joues. Elle balbutie quelques mots incompréhensibles, dédidément elle est bien étrange cette jeune fille. Il s'en est fallu de peu qu'elle ne m'arrache ma veste et voilà qu'à présent elle me regarde comme si elle attendait quelque chose de moi.

- Vous devez être quelqu'un d'exceptionnel.

Je n'ai pas de temps à lui accorder mais lui adresse un sourire compatissant pour lui faire comprendre qu'il n'y a pas de soucis. En d'autres temps je lui aurais déjà sauté dessus et aurait écrasé mes poings sur son doux nez mais j'ai appris à contrôler ces pulsions guerrières depuis que j'ai reçu ma première baguette. Mais je ressens en elle la même flamme que moi, je ne vais pas commencer à m'en prendre à ma propre maison, du moins pas pour le moment, je ne suis pas assez fort pour les affronter.

Je sais que Yew mon cousin est entré lui aussi il y a peu... Il a toujours été meilleur que moi dans les incantations et lancements de sortilèges... Il va me falloir du temps et beaucoup d'entrainement pour pouvoir lui tenir tête. Je vais aller ranger mes affaires dans la chambre avant de voir quel est le programme pour la suite.


- A plus tard... Au fait je ne sais même pas ton prénom ?
Image Image
« Car le feu qui me brûle est celui qui m'éclaire. »
Avatar de l’utilisateur
PhilouZ
Woopi
 
Messages: 71
Inscription: 13 Fév 2008, 01:59
Localisation: Salle du boss du Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 26 Fév 2008, 11:36

- Euh....
Surprise par la question, j'ai l'air totalement débile.
- C'est Evangelina.

Je ramasse mes affaires comme une folle et je m'élance vers l'entrée sans même attendre sa réponse. Lorsque je me retrouve suffisamment loin de son champs de vision, je respire un bon coup. Je prends ensuite la direction de la grande salle en me demandant à quel clan j'allais appartenir. Serais je Gelakin ou Anaë comme l'une de mes sœurs?
C'est curieux, je croyais que toute la famille allait dans un même clan et je viens de me rendre compte que je peux éventuellement appartenir à un troisième clan, mais je n'ai jamais cru que cela pourrait être....

- SENDARD!!
- Quoi? Quoi?
- Ton nom figure sur la liste des SENDARDS, me répond la grande jeune fille à laquelle j'ai demandé de regarder sur le liste accrochée à l'entrée du grand hall, Et il y a également une mention pour que tu ailles voir le Directeur de l'Académie. En fait, Bienvenue à Adelian.

Je lui souris, la remercie et pars chercher le Directeur de l'académie. Mais mes bagages sont trop lourds et je décide d'aller les mettre dans la chambrée des Sendards avant de chercher le directeur.
Lorsque j'arrive dans la chambrée, il n'y avait personne. Je range mes affaires à côté du lit situé tout près de la fenêtre, me rafraichis un moment de la fatigue du voyage et redescends chercher le Directeur.

Décidément l'académie est très immense, je me balade dedans les yeux accrochés au magnifique toit et aux très belles colonnades. De part et d'autre, j'entends mes camarades s'entrainer en éliminant les rats monstrueux qui y rôdent. J'avais entendu dire que le Directeur donnait une place importante à l'entrainement pratique ce qui explique ces duels monstres-élèves.

- Waashh!!
Un sortilège de feu admirablement bien exécuté attire mon regard et éclaire une pièce bien étrange. Et je le vois qui se tient devant la porte, le majestueux et mystérieux Directeur d'Adelian.

- Entre, me dit il.
Je le rejoins dans un bureau spacieux où trônent de bien étranges trophées.
- Bonjour, Vous avez demandé à me voir Mr le Directeur?
- Oui, mon enfant. Comment va votre village?
- Toujours aussi froid et enneigé, répondis-je tristement.
- C'est curieux, depuis de très longues années, aucun Sendard n'a vu le jour dans ce village. Il me semblait que aucun habitant n'était doué pour la magie du feu, mêmes vos sœurs aussi brillantes soient-elles ont beaucoup de mal à maitriser cette branche de la magie.

Je ne comprenais pas ce que le Directeur voulait dire. Il est vrai qu'aucun habitant de mon village n'a été un Sendard mais pourquoi m'en parle-t-il? et surtout pourquoi ai je été affectée aux Sendards?

- Bon, je pense qu'il serait temps que tu rejoignes la grande salle puisqu'il est bientôt l'heure du dîner.
- D'accord, au revoir.

je me leve et je repars rapidement. Décidément le Directeur semble bien étrange. Mais toutes mes pensées s'évanouissent grâce à la bonne odeur de nourriture qui emplit les couloirs et surtout grâce à la perspectives de voir mes deux sœurs. J'ai une pensée fugitive pour ce jeune homme dont j'ignore le prénom mais je la chasse aussitôt sachant à quel point j'ai dû paraître débile devant lui.

La grande salle avec les tables des clans joliment dressées m'apparait tout simplement pleine de vie. Je m'assois en silence à la table des Sendards et faillis me décrocher le cou à force de chercher mes sœurs. Youmi se trouve à la table des Anaë et mange tout en bavardant avec ses camarades. Cornylia taquine l'un de ses camarades ce qui provoque une vague d'hilarité tout autour d'elle. Je leur adresse un salut et me répondent en me promettant de me voir tout à l'heure dans le Grand Hall.
Dernière édition par Evangelina le 29 Fév 2008, 09:32, édité 1 fois.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Cornylia le 28 Fév 2008, 11:56

Cornylia taquine encore un peu ses camarades Gélakins avant de partir au grand hall retrouver ses sœurs. Cela fait un peu plus qu'un an qu'elle était séparée de sa benjamine Evangelina. Elle la serre très fort dans ses bras et lui demande des nouvelles de tout le monde. Rien n'a changé au village depuis son arrivée ici.

- Adélian est superbe, tu verras petit à petit tu t'habitueras, dit elle à sa sœur

Mais un seul coup d'œil lui fait comprendre combien Evangelina est déroutée ici. Elle n'a jamais manifesté de goût particulier pour la magie et était toujours un peu gauche avec les sorts. Cornylia relève ses longs cheveux dorés qui lui tombent sur le visage lorsqu'elle s'est penchée vers sa sœur et lui demande tout bas:

- En fait, comment ça se fait que tu sois chez les Sendards?
Dernière édition par Cornylia le 29 Fév 2008, 09:39, édité 1 fois.
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Cornylia
Woopi
 
Messages: 19
Inscription: 30 Jan 2008, 13:41
Localisation: En dégommage de monstres

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 28 Fév 2008, 12:33

Une question sans réponse. Je n'ai jamais montré un don particulier envers la magie de feu, et je suis plutôt nulle en attaque, alors pourquoi suis je chez les Sendards. Je ne l'ai même pas demandé sachant à quel point les Sendards sont de robustes camarades, je me serais plutôt dirigée vers les Anaë car j'aime beaucoup les sorts de soins.
Youmi a dit à Cornylia qu'elle nous rejoindrait au dortoir, je suggère à ma sœur d'y aller. Elle me demande de la devancer car elle doit parler au professeur LAFLAM.

je pars alors au dortoir et je tombe dans une bataille de polochon qui s'est transformée en une bataille généralisée avec pleins de sorts. Je vois un sort de feu incroyablement puissant jeté par un élève de première année. Je me rends compte qu'il s'agit du jeune garçon de ce matin. Je rougis, ou peut être était ce le résultat du sort et repars vers les jardins. Mais là je vois également deux autres élèves s'acharner contre pierrot le camoufleur. Je reprends ma route après avoir reçu deux boules de boue vers les douches cette fois. Je me lave longuement puis reprends sans faire de bruit le chemin de la chambrée des Sendards.

Je m'allonge sur mon lit et regarde longuement par la fenêtre avant que le sommeil ne me terrasse. Je repense à mon village gelé et à la douce chaleur qui règne dans Adelian et je comprends soudain pourquoi les gens de mon village fuyaient au loin à la moindre occasion. Bientôt, mon village sera déserté et il n'y aura plus personnes à Daria.
Dernière édition par Evangelina le 25 Mar 2008, 11:23, édité 1 fois.
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Ennemi le 08 Mar 2008, 17:01

Après la longue bataille de polochons, la plupart des élèves étaient retourné dans leur dortoir respectif, laissant aux derniers la pénible tache de ranger de la salle.
L’académie avait sombré dans l’obscurité, tout les élèves dormaient, les couloirs étaient déserts à l’exception des rats.


Je me réveille en sursaut, le cœur battant, je suis trempé de sueur… encore ce cauchemar… tout brûle, notre village est attaqué, père vient me réveiller et me dit de m’enfuir avec mon frère…cela fais bientôt dix ans… pourquoi ces images resurgissent –elle maintenant? Bien sur que j’ai déjà fais de mauvais rêve à ce sujet après le massacre, mais depuis peu ce cauchemar revenait chaque nuit, toujours plus intense… je n’en doutais plus, c’était un message, quelque chose d’important allait se produire…
Je décide de me passer de l’eau sur le visage pour effacer cette vision, et me dirige en direction des douches.


Pas un bruit ne s’échappait des profondeurs de la nuit, un grésillement venant du dortoir des filles m’attira, et se transforma en un crépitement qui brisa le silence…
"La flamme peut détruire. Maîtrisée, elle illumine."

Image
Avatar de l’utilisateur
Ennemi
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 315
Inscription: 29 Fév 2008, 04:30
Localisation: Angers

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 10 Mar 2008, 10:02

Je rêve d'un feu, d'un feu immense qui brûle tout autour de moi qui me happe pendant un moment sans jamais me faire du mal, un feu bénéfique, vivifiant qui peut rendre à mon village sa chaleur.

Un crépitement m'oblige à ouvrir les yeux. A peine les ai je ouvert que des cris me parviennent. Un feu s'est déclaré dans la chambre des filles et s'est propagé vers les rideaux qui isolent les lits. Je ne sais plus quoi faire et un remords tenace me poignarde le cœur comme si c'était moi qui ai mis le feu au dortoir. Les filles mal réveillées n'ont pas eu le temps de faire usage de magie pour éteindre le feu et elles se sont regroupées le plus loin possible du feu qui semblait avoir pour origine le coin dans lequel je dormais.

J'ai à peine murmuré la formule "Pluie magique" destinée à faire tomber de la pluie et par conséquent à éteindre ce feu duquel mes camarades semblaient si effrayées qu'un jeune homme aux cheveux couleurs de feu dont la taille avoisine le mètre quatre-vingt cinq (il me paraissait si immense) a fait irruption dans notre dortoir et a éteint le feu d'un puissant sort d'eau. J'ai été pendant un moment totalement submergée par toute cette eau qui coule sur mon lit et moi mais je ne comprends pas pourquoi ce sort a été jeté dans ma direction.

Les filles calmées et réveillées ont par la suite utilisé une myriade de sorts pour réparer les dégâts causés par ce feu, tandis que je m'approche de ce jeune homme et que je lui exprime ma gratitude.

- Je ne sais comment te remercier. Sans ta venue nous aurions eu du mal à éteindre ce feu.

Il me regarde étonné comme s'il ne me voyait pas puis me dit:

- Tu ne te rendais pas compte que c'était toi qui brulait comme une torche?
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Re: La quête du dragon

Messagede Ennemi le 14 Mar 2008, 12:15

Peut après que les crépitement eurent commencé mon pouls s'accéléra, tout tourbillonna autour de moi...
J'entendis des cris venant du dortoir, je m'y précipita, un coin de la pièce était en feu et se propageait de rideau en rideau. Je lança un premier sort de pluie pour arrêter la propagation, mais la source des flammes me paraissait intarissable. Je m'aperçus que cette puissance émanait d'une jeune fille en plein milieu du brasier. Elle lança un sort de "pluie magique" qui ne fit qu'attiser l'incendie, les flammes fondirent sur le groupe de filles...
Je me réveilla la tête contre le sol, tout ceci n'était qu'une vision. Des cris retentir, je me précipita au dortoir, le sort de "pluie magique" venait d'être jeté et les flammes fondait sur un groupe de fille, je lança le sort d'eau le plus puissant que je connaissait "torrent diluvien" submergeant le centre du foyer mais n'arrêtant pas les flammes, j'utilisa un sort d'absorption pour stopper les flammes, mes mains emmagasinèrent le feu au prix de quelques brulures.

Le calme revenu les filles réparaient les dégâts, la jeune fille s'approcha et me dit:
-Je ne sais comment te remercier. Sans ta venue nous aurions eu du mal à éteindre ce feu.

Je la regarda étonné et lui répondit:
-Tu ne te rendais pas compte que c'était toi qui brulait comme une torche?

Elle resta muette à mes paroles, elle devait être sous le choc.
-Ne t'inquiète pas, personnes n'a été bléssé.

Une autre fille intervint et lui dit:
-Evangelina! Tu aurais pu nous blesser ou pire encore tous nous tuer!Tu es un dan..

Je l'interrompis et lui dit sèchement:
-Mais ce n'est pas le cas, tout le monde va bien!

Elle me fusilla du regard et me rétorqua:
-C'est sûr, tes mains ne sont pas brulées non plus...

Elle partie avant que je puisse lui répondre, je me retourna vers Evangelina et lui dit:
-Tu devrais allé voir un professeur pour demander conseil, repause toi pour cette nuit.

Pour la première fois depuis ses remerciement elle reprit la parole:
-Après ça comment pourrais me rendormir!

Elle avait les larmes aux yeux, je voulus poser la main sur l'épaule pour la réconforter mais les brulures m'en empêchèrent, je lui dis alors:
-Tu devrais allé voir le directeur dès maintenant alors, il sera capable de répondre à tes questions j'en suis certain...
Dernière édition par Ennemi le 30 Mar 2008, 14:39, édité 1 fois.
"La flamme peut détruire. Maîtrisée, elle illumine."

Image
Avatar de l’utilisateur
Ennemi
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 315
Inscription: 29 Fév 2008, 04:30
Localisation: Angers

Re: La quête du dragon

Messagede Evangelina le 15 Mar 2008, 09:58

Je ne sais pas quoi dire, ni quoi faire. Je regarde les mains brûlées de ce jeune homme et vois l'épuisement sur ses traits. Il a consommé une grande partie de son énergie pour arrêter le feu, m'arrêter moi. Il s'est brûlé pour sauver tout le monde du danger, de moi. Pendant un moment j'ai cru pouvoir être heureuse ici et voilà que je me révèle être un vrai danger public, il faut que je partes, que je m'isole quelque part où je ne risque pas de blesser quelqu'un.

les larmes emplissaient mes yeux lorsque j'ai vu qu'il essaye de me réconforter. Il a eu envers moi une ébauche de mouvement pour poser sa main sur mon épaule mais il s'est arrêté, ses brûlures lui faisant affreusement mal et m'a dit:

-Tu devrais aller voir le directeur dès maintenant alors, il sera capable de répondre à tes questions j'en suis certain...


Hélas, je suis déjà allée voir le directeur à ma venue et il ne me semble pas le mieux indiqué actuellement pour m'aider. Il n'a fait que jeter le trouble dans mon esprits lors de notre entrevue. Je me dirige vers mon lit d'un pas lent et me mets à chercher une potion destinée à soigner les brûlures que ma mère confectionnait à merveille et qu'elle a glissé dans mon sac parce qu'elle savait que j'étais nulle avec les sorts de soin.
Je la retrouve et je lui en applique une bonne dose sur ses brûlures puis m'éclaircit la voix pour lui dire.

- Mon chemin est tout tracé, il m'est impossible de rester ici et de mettre la vie des autres en danger.

- Mais....

- Il n'y a pas de mais! je rentre chez moi dès demain matin pour ne plus revenir.


- je ne pense pas que cela soit réalisable!
Coupa une voix majestueuse.


- Monsieur le Directeur, dit le jeune homme à coté de moi.

- Evangelina, mon petit! ne comprends tu pas que tu es quelqu'un destiné à réaliser de grandes choses.

- Mais, Monsieur! Ce soir j'ai mis la vie de toutes mes camarades en danger.

- Oui, je comprends ton trouble, seulement la force qui est en toi a attendu trop longtemps pour être révélée et tu ne pourras la contrôler qu'en restant ici.

- Je .... Je.... je ne veux plus que quelqu'un souffre à cause de moi.

- Ne t'inquiète pas, dès que tu auras commencé à prendre des cours avec nos professeurs tu pourras mieux gérer tes colères et donc ta puissance puisque cette dernière est intimement liée à tes sentiments.


- Je... Je....


- Madame Elia, je vous prie de conduire Ennemi à l'infirmerie et veiller à ce qu'il soit bien soigné. Cette potion m'a l'air bien efficace seulement je préfère m'assurer qu'il va bien. Quant à tes camarades et toi, Evangelina, vous irez partager les dortoir des Anaës et des Gélakins qui ont suffisamment de places pour vous accueillir toutes.

- Monsieur le Directeur....

- Allons, Evangelina, une nuit de sommeil te fera le plus grand bien.


J'ai vu le jeune homme partir en compagnie du Professeur Elia qui semblait être intéressée par sa prouesse. Le directeur est sorti à peine un moment plus tard et je me retourne vers mon lit. Dans le regard de mes camarades j'ai lu la peur, la colère et l'ennui, aucun de ces sentiments n'est réconfortant mais je ne peux pas les en blâmer.

Je ramasse mes affaires et me glisse en douce vers la salle de bains pour me nettoyer. Mes camarades sont parties vers les autres dortoirs. Je sais que lorsque j'arriverai dans l'un des dortoirs mon histoire aurait été entendue par chacune, qu'elles me regarderont comme si elles voyaient un monstre et que je serais seule s'il n'y avait pas Youmi et Cornylia pour me réconforter et aussi ce jeune homme: Ennemi
ImageImageImageImage
Image
Avatar de l’utilisateur
Evangelina
Jeune magicien(ne)
 
Messages: 289
Inscription: 12 Fév 2008, 12:47
Localisation: Mission Labyrinthe

Suivante

Retourner vers Les aventures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
./cache/ is NOT writable.