Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Vivez ici vos grandes aventures RP.

Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede Medyrius le 20 Juin 2009, 21:16

Certaines personnes ont l’esprit assez ouvert pour transformer le ridicule en générosité, si bien que quand elles sont victimes de scènes ridicules, où tout le monde se laisse chatouiller l’humeur, elles parviennent à faire passer leur honte en disant qu’elles ont au moins pu faire rire des gens, et qu’elles ont donc apporté un peu de bonheur sur terre…

Elles arrivent à oublier l’incident, à passer l’éponge et quand bien même on le leur rappelle, elles trouvent ça drôle et arrivent à en rire avec les autres…
J’ai toujours envié ce genre de personnes car ayant moi-même souvent été victime de scènes ridicules, la seule chose qui pouvait m’aider à faire passer la honte était de développer une profonde haine pour ceux qui se sont moqués et de souhaiter de tout mon cœur qu’il leur arrive pire un jour…
C’est exactement ce que j’ai ressenti le jour où, en classe, alors que j’avais été appelé au tableau, j’ai comme appuyé sur le bouton d’une machine à rire rien qu’en me levant…

En fait la raison de ce brouhaha était toute simple : mon pantalon était enfoncé entre mes fesses et le bas de mon tee-shirt avait été aspiré aussi, ce qui donnait un résultat assez inhabituel et quelque peu hilarant, je l’admets…
Mais n’empêche que moi j’ai pas trouvé cela drôle du tout et si mes souvenirs sont exacts même mes amis n’ont pas pu trouver la force de résister à la vague de rire mortelle qu’avait provoqué la vue de mon derrière ce jour là…
Si je m’en suis remis ? Eh bien je dirais que oui, j’ai en effet pu dépasser cela quelques années plus tard mais comme si mes malheurs formaient un cycle infini, quelque chose de pire encore m’attendait…

J’étais en effet tombé amoureux d’une fille qui me donnait l’impression que je ne la laissais pas indifférente… Je me suis façonné cette idée sur toute une montagne d’arguments mais ils n’y avaient dans ce gros tas que des regards que je me plaisais toujours à interpréter en ma faveur… Une habitude que j’ai définitivement perdue aujourd’hui, pour en avoir souffert bien des fois sans que cela ne me serve de leçon…

Binta était une fille très jolie, vous savez bien ce qu’on dit des filles pour qui on éprouve des sentiments amoureux : c’est la plus belle que j’ai jamais vue… Eh bien j’étais dans la même situation ! Je la trouvais trop jolie mais ce fut dans ma vie la seule fois où la beauté d’une fille ne m’a pas fait douter de mes chances… croyez le bien, cela a bien changé aujourd’hui ! Dorénavant, pour moi, une jolie fille c’est un fruit interdit, un luxe que ne peut pas me payer, bref, une marche inaccessible…

Mais j’étais jeune et idiot et en parlant d’idiotie, vous serez encore étonné d’apprendre que j’étais loin d’être ce qu’on appellerait « un bourreau des cours » ou encore « un tombeur »… Non, moi j’étais plutôt, un jeune timide, et je le suis encore je l’avoue…
Lors de mes premiers pas dans ce que je me plais à appeler les jeux de l’amour, je ne doutais de rien ! J’aime cette fille et elle me jette des regards suspects, alors j’ai qu’une chose à faire ! Je lui écris une lettre bien soignée en lui déclarant ma passion éperdue et ce sera échec et mat !
Ce que j’ai fait bien entendu… après avoir hésité une fois ou deux à lui remettre, j’ai fini par avoir recours à un intermédiaire tout simplement ! Encore une idée stupide hein !
Malheureusement, rien ne se passa comme je l’imaginais… je n’ai reçu aucune lettre de réponse ni même une discussion en privé pour m’expliquer quoi que ce fut… Et j’ai vécu avec ça pendant quelques semaines, à broyer du noir et à me dire qu’elle devait avoir besoin de temps seulement… La vérité était que, du temps, elle n’en avait même pas à perdre pour me dire un simple « non je suis désolée »…
Et c’est ainsi que de fil en aiguille j’en suis retourné à avoir recours à un intermédiaire et c’est à ce moment là que j’ai commencé à entendre de manière indirect en plus (parce que directement ça aurait fait moins mal je crois) les pires choses qu’une fille qui ne veut pas d’un garçon puisse sortir d’une bouche de diablesse équipée d’une langue de vipère… M’enfin c’est une façon de parler !

Et j’ai dû vivre avec ça comme si de rien n’était et souffrir en silence parce que je n’aurais jamais eu le courage de me confronter à elle, j’étais bien trop affaibli pour ça… Et je crains de l’être encore, même pour me laisser penser qu’un échec en amour n’est pas une fin ni une mort d’âme et qu’il faut plutôt en tirer des leçons pour avancer… Malheureusement les seules leçons que j’ai tirées de mes malheurs amoureux sont celles-là qui aujourd’hui ne me font plus douter du fait que, vraiment, je ne suis pas fait pour en profiter, je veux dire, je suis tout simplement exclu de la longue liste des gens qui dans leur vie, aimeront et seront aimés en retour un jour…
J’ai sans doute commis un pêché dont je paie les frais avec cette triste malédiction hélas, et des pêchés croyez moi, j’en ai commis…
J’en verse la petite larme rien qu’en y repensant, je vous jure ! Ce ne sont pas des pleurs mais ces cicatrices qui font toujours mal quand on y jette un œil et encore plus quand on ose y toucher…

Et voilà comment j’en fus réduit à ce que je suis devenu… Incapable même de me dire qu’il existe sur terre une fille que je puisse intéresser… En même temps c’est tout à fait compréhensible pour quelqu’un à qui on a tout simplement brisé le cœur encore fragile en mille morceaux… des morceaux dont je ne retrouverai jamais la trace, perdus à jamais dans les profondeurs ténébreuses où l’explosion de mon organe d’amour les a propulsés…
Là ce n’est pas une petite larme que je viens de faire couler en repensant à toute cette histoire mais bien deux larmes qui coulent le long de mes joues comme des lames qui me tailladent le visage à la pensée douloureuse de mon premier traumatisme amoureux…
Parce que sachez le bien, ce ne fut pas le dernier pour moi… J’avais donc bien raison en disant que le cycle de mes malheurs est interminable…
Mais on s’en arrêtera là pour aujourd’hui…
Dernière édition par Medyrius le 22 Juin 2009, 23:38, édité 1 fois.
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Medyrius
Grand(e) magicien(ne)
 
Messages: 2722
Inscription: 31 Déc 2008, 00:18
Localisation: Dans le ventre d'un spectre! ^^
Niveau de magicien: 60

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede sirmaiden le 21 Juin 2009, 16:42

J'ai juste une question... c'est purement inventé ou c'est réellement arrivé ?
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
sirmaiden
Apprenti(e) magicien(ne)
 
Messages: 514
Inscription: 11 Mai 2009, 18:08
Niveau de magicien: 12

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede yo1 le 21 Juin 2009, 18:30

je penserais pour la réalité (connaissant le médy :mrgreen: )
ImageImage Image
Avatar de l’utilisateur
yo1
Apprenti(e) magicien(ne)
 
Messages: 894
Inscription: 02 Avr 2008, 23:53
Localisation: bretagne= famille paris= étude
Niveau de magicien: 36

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede aegiss le 21 Juin 2009, 18:31

yo1 a écrit:je penserais pour la réalité (connaissant le médy :mrgreen: )
moi aussi ;)
Image
Avatar de l’utilisateur
aegiss
Apprenti(e) magicien(ne)
 
Messages: 764
Inscription: 05 Mai 2008, 21:34
Localisation: on the moon
Niveau de magicien: 57

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede sirmaiden le 21 Juin 2009, 20:45

Je dois avouer que j'ai versé quelques larmes en lisant son message :(
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
sirmaiden
Apprenti(e) magicien(ne)
 
Messages: 514
Inscription: 11 Mai 2009, 18:08
Niveau de magicien: 12

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede Medyrius le 21 Juin 2009, 22:06

C'est l'absolu vérité! eh ouais, vous me voyez sous mon vrai visage, torturé par les démons de passés... des démons qui pour certains seraient juste de petits diablotins mais qui m'ont pourtant traumatisés moi... :D
Je suis content que vous l'ayez lu :D , mais sachez que ça, c'est ma première de mes trois malheurs amoureux et qui font que je crois vraiment plus à ces conneries... :)
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Medyrius
Grand(e) magicien(ne)
 
Messages: 2722
Inscription: 31 Déc 2008, 00:18
Localisation: Dans le ventre d'un spectre! ^^
Niveau de magicien: 60

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede oOenoaOo le 22 Juin 2009, 15:58

j'avais hésité à poser la question mais je confirme ... ton truc a réussi a me tirer une larme ! :?
heureusement que ça m'est jamais ce genre de truc ... ;)
Image ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
oOenoaOo
Woopi
 
Messages: 148
Inscription: 16 Mai 2009, 23:08
Localisation: au pied d'une montagne, a deux pas d'un skate parc et 15 min d' une grande station de ski
Niveau de magicien: 5

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede Medyrius le 22 Juin 2009, 23:45

Ouais heureusement... ;) :D Ca devait m'arriver pour que je sois ce que je suis je suppose... c'est pas si triste au fond :D
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Medyrius
Grand(e) magicien(ne)
 
Messages: 2722
Inscription: 31 Déc 2008, 00:18
Localisation: Dans le ventre d'un spectre! ^^
Niveau de magicien: 60

Eliza : Mon fantôme d'amour...

Messagede Medyrius le 26 Juil 2009, 22:45

Le nombre d’anecdotes que je pourrais raconter sur ma vie et mes malheurs serait étonnement grand si j’avais passé tout ce temps à les noter quelque part, histoire de les immortaliser… Mais l'écrivain en moi ne se dévoile que quand je me sens des plus tristes et désespéré. C’est les seuls moments où je suis assez inspiré pour décocher ma plume, car la majeure partie du temps je ne fais que monologuer avec mon alter-égo sur le fait qu’on soit tous les deux pitoyables pour ce qui est des relations sociales…
Ce qui nous emmène donc à la fois où j’ai commencé à écrire pour la toute première fois et les raisons amusantes mais pas drôles qui m’y ont mené…
Après m’être fait rejeter par moi soi-disant premier amour, j’ai tout fait sauf reprendre du poil de la bête, comme on dit… Pour moi ce n’était pas « une de perdue, dix de retrouvées » mais je plutôt « une de perdue, le monde s’écroule ! »
Ce genre de choses arrive à tout le monde mais je ne sais pas pourquoi moi je ne m’en suis jamais remis… Ca a eu un effet trop profond sur moi et ça m’a rendu très pessimiste pour tout ce qui concernait le côté rose de la vie… C’était comme si je m’étais auto-condamné à ne jamais faire l’expérience d’une relation amoureuse, du moins pas avant des années et des années ! Tout ce qui me restait c’était mon imagination et mes espoirs que je voyais désormais trop démesurés.
Me faire des films dans ma petite tête était devenu une habitude tellement intrinsèque que c’en était devenu la seule carte que pouvais jouer quand une fille me plaisait.
Et pourtant je me trouvais assez beau gosse – et c’est toujours le cas – et je ne souffrais d’aucun défaut qui pouvait me rendre repoussant aux yeux des filles. Ce dont je souffrais par contre – et c’est toujours le cas – c’est d’une pathologie psychologique que j’appellerais le décalage de la détente. C’est tout simplement le fait d’être nul aux jeux de l’amour, à la drague et au flirt… Parce qu’à chaque fois que l’occasion se présente ou s’impose même, on manque toujours d’une certaine détente pour faire évoluer les choses et ce n’est que bien après qu’on se rend compte de ce qu’on aurait dû dire ou faire pour que tout fut parfait…
En seconde, je suis tombé amoureux d’une autre fille qui me plaisait énormément mais ce n’était là que le début d’une convalescence émotionnelle qui n’a aboutit à rien du tout finalement…
Elle s’appelait Eliza, mais ne n’est pas parce que je lui au demandé que je connais son prénom… Je l’ai su par hasard, en parlant d’elle à des amis. Je crois qu’il n’y qu’à elle que j’avais caché mes sentiments à son égard mais je n’aurais jamais eu ce problème si la télépathie existait…
Avec les amis, on se prenait parfois à débattre d’un sujet très commun chez les garçons : c’est qui la plus jolie ? Et moi à chaque fois je mettais tous mes votes du côté de Eliza, la belle et souriante impératrice de mes rêves… Parce qu’il m’est bien arrivé de rêver d’elle et c’était les seules fois où j’arrivais à lui parler…
Jusqu’à ce jour je n’ai jamais adressé la parole à cette fille, j’en aurais certainement eu l’occasion le jour où j’ai gagné un concours de nouvelles inter-lycées en première où on était tous les deux candidats favoris mais je n’ai pas eu ce plaisir, elle était absente pendant mon heure de gloire…
Cela dit des occasions de lui parler j’en ai eu plein d’autres, mais il ne s’est jamais rien passé…
Ça me rappelle la fois où elle était seule sur les escaliers du bâtiment B, j’étais passé à côté d’elle en me disant que c’était un endroit romantique pour une première rencontre mais il y avait des gens autour, et pour moi, ça gâchait toute la magie du moment. Je suis donc passé sans un mot mais ce jour là le hasard m’a fait repasser par le même chemin pour régler une affaire urgente et cette fois on était vraiment seuls… J’aurais voulu lui avoir dit « Je ne savais pas que les fleurs poussaient sur les ces escaliers ». Elle m’aurait répondu d’un sourire magnifique et on se serait présentés et on aurait discuté un moment… mais tout ce que je viens de dire, je n’en ai eu l’idée que bien plus tard… Là où il fallait assurer, je me suis contenté de lui dire bonjour après avoir estimé le temps de trouver quelque chose à lui dire trop long…
Je crois que c’est ce jour même que j’ai commencé à écrire sur elle, ou alors c’était durant cette période là…
Mais ce cahier allait être le théâtre de bien plus d’aventures et de mésaventures qu’une simple amourette secrète n’en aurait comporté… Je le garde toujours avec moi parmi mes trésors de jeunesse, sauf que ce n’est pas plus un trésor qu’un recueil de mes tourments d’adolescent, et tout a commencé avec cette fille là… Cette fille que je n’ai jamais connue et qui pourtant a occupé une place si importante dans ma vie qu’on aurait cru que c’était mon âme sœur…
En tout cas, j’en ai raconté bien des choses dans mon papier-mouchoir… Comme la fois où elle m’a heurté. Ca s’est passé très vite mais comme c’était la seule fois où je la voyais d’aussi près, j’ai développé cette scène dans toutes les interprétations possibles et ça a gaspillé pas mal d’encre… Elle était partie si vite que j’avais eu à peine le temps de m’excuser… C’était le seul contact physique que j’ai eu avec elle de mon vivant…
J’avais beau avoir gardé tous les séquelles de ma première expérience ratée, je n’en étais pas moins intrépide pour tomber encore une fois dans un gouffre qui aurait pu me détruire. Quelle est donc cette manie que j’ai de toujours tomber amoureux de filles qui me seront toujours inaccessibles ? Et encore une fois, je suis allé me faire tout un tas de films qui n’allaient jamais voir le jour, parce qu’au fond de moi je gardais un espoir qu’un jour le hasard soit mon allier. Mais ce jour n’est jamais arrivé…
Après toute une année passée à écrire sur elle au lieu de chercher à la connaitre, j’avais fini par édifier tout un gratte-ciel de qualités que je lui avais imaginées… Nous n’étions pas dans la même classe tous les deux, bien qu’ayant passés nos trois années de lycée dans le même établissement… Cela dit j’ai toujours pensé que le fait d’être les premiers de nos classes allait finir par nous rapprocher un jour mais il n’en fut rien. J’ai même appris plus tard qu’elle aussi avait été la première de son centre d’examen lors du BAC, mon alter-égo par excellence donc…
Ce chapitre de ma vie m’a fait comprendre que mon cas était désespéré... Je ne dirais pas que c’est le fait d’avoir perdu une partie de ma confiance en moi qui m’avait rendu aussi timide mais ça y est pour quelque chose, c’est certain ! Et pas de peu…
J’ai cessé de gaspiller de l’encre sur Eliza quand j’en ai eu marre de l’imaginer comme la fille parfaite alors que je la connaissais même pas… Il n’y avait presque plus rien à dire sur elle et je sentais qu’il ne se passerait jamais rien entre elle et moi… Ca et aussi parce qu’en terminale, j’ai jeté mon dévolu sur une autre fille mais ça c’est une autre histoire…
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Medyrius
Grand(e) magicien(ne)
 
Messages: 2722
Inscription: 31 Déc 2008, 00:18
Localisation: Dans le ventre d'un spectre! ^^
Niveau de magicien: 60

Re: Vitesse : 100 Kilo-Malheurs Par Heure!

Messagede zazav62 le 28 Juil 2009, 22:45

Ah .. les joies de l'amour ..
Image Image
** Force & Fougue **
Avatar de l’utilisateur
zazav62
Apprenti(e) magicien(ne)
 
Messages: 706
Inscription: 19 Juin 2008, 19:25
Localisation: Nord pas de calais, où il y a des coins perdus, mais l'on trouve toujours des gens sympathiques ^^

Suivante

Retourner vers Les aventures

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron
./cache/ is NOT writable.